Avertissement: Les informations qui vont suivre sont dites alternatives et n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.

Atelier vidéo gratuit (1h) ▶ Les secrets de la VRAIE méditation

Vous avez du mal à vous concentrer ? Vous n’avez pas l’impression d’être responsable de vos actes ? Non, vous n’êtes pas fou ! Vous devez simplement être atteint de fatigue chronique. Découvrons tout cela ensemble !

alt_a_changer

Qu’est-ce que la fatigue nerveuse ?

La fatigue nerveuse se nomme également asthénie. Il s’agit d’un état mental qui affecte essentiellement notre capacité intellectuelle. Découvrons ensemble quelques exemples :

  • Perte de la concentration : vous avez l’impression d’avoir de plus en plus de mal à vous concentrer. C’est comme si votre esprit était ailleurs.
  • Une diminution de l’attention : vous êtes beaucoup vigilant à ce qui vous entoure. Il est donc dangereux de ressentir de la fatigue chronique puisque vous pouvez avoir un accident de la route, par exemple.
  • Les fonctions intellectuelles : vous avez l’impression d’être dans un état second. En effet, c’est un état dans lequel vous avez l’impression de perdre le contrôle.

Quelle différence avec la fatigue physique ?

Oui, il existe bel et bien une différence entre la fatigue physique et la fatigue chronique :

  • La fatigue physique correspond au muscle, mais également à l’énergie physique de manière générale.
  • La fatigue nerveuse : comme nous l’avons expliqué ci-dessus, la fatigue nerveuse correspond à la fatigue intellectuelle et toutes les facultés mentales.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas la même chose d’être fatigué physiquement et d’être fatigué nerveusement. Aussi, il est, en général, plus dangereux d’être fatigué de manière nerveuse que physique.

Comment lutter contre la fatigue nerveuse ?

La méditation demande beaucoup d’énergies. En effet, pour se sentir bien une personne qui fait de la méditation peut passer plusieurs minutes par jour à cette activité. Néanmoins, même si cela ne semble pas fatiguant, il s’avère que c’est une activité qui épuise le mental. Pour lutter contre cette fatigue nerveuse après avoir médité, il est possible de faire plusieurs choses :

  • Essayez de prendre des pauses durant votre séance, surtout si cette dernière est longue. En effet, le cerveau a besoin de récupérer de temps en temps. C’est pour cette raison qu’il est important de prendre le temps de faire des pauses.
  • Voyez la méditation comme un moment de détente : ne méditez pas parce que vous le faites tous les jours. Non, vous devez méditer quand vous en ressentez le besoin, mais que vous vous en avez envie également.
  • Pratiquez la sophrologie : c’est un moyen de maîtriser sa respiration. Nous savons que cela est aussi le cas pour la méditation. Néanmoins, la sophrologie vous aidera également dans cette démarche de lutte contre la fatigue nerveuse.

Vous l’aurez compris, méditer n’est pas de tout repos ! En effet, votre cerveau peut vite se fatiguer, ce qui n’est pas forcément l’idéal pour vous ! Faites des pauses, votre cerveau ne doit pas être tout le temps sollicité. Lui aussi a besoin de moments de repos, tout comme vous.

N’hésitez pas à aller voir notre article vidéo gratuit mis à votre disposition.


Les secrets de la méditation (atelier vidéo gratuit de 1h) ▶ Découvrez les pièges à éviter (90% des gens tombent dedans) ainsi que la méthode pour calmer efficacement votre mental (protocole jamais vu ailleurs).

Lire aussi :

L'article précédent : Concentration : comment améliorer son attention ?

L'article suivant : Faut-il prendre sa vie en main avec le développement personnel ?